evolution mobilier urbainVous connaissez ces objets, ces aménagements, installés dans nos villes, qui permettent de mieux baliser les espaces publics et dessinent notre quotidien. Qu’il s’agisse de lieux de passage ou de rassemblement, les espaces sont aujourd’hui maîtrisés, créés, façonnés à l’aide du mobilier urbain. D’où viennent ces créations ? Pourquoi la volonté de mieux gérer l’espace nous a-t-elle conduit à disposer aujourd’hui de tous ces bancs publics, réverbères, panneaux et autres installations dans les parcs ?

L’urbanisme haussmannien et l’émergence du mobilier urbain

La transformation de Paris sous le Second Empire, et l’émergence de l’urbanisme haussmannien a fait naître des solutions d’aménagements inédites. Parmi les grands travaux entrepris à l’époque, le programme concerté prévoyait une réglementation des façades, un aménagement des espaces verts, le développement des égouts… et l’arrivée du mobilier urbain. L’urbanisme haussmannien a codifié le concept du mobilier urbain et incité son expansion à grande échelle.

Les grilles d’arbres, les plaques de métro devenues légendaires ou encore les réverbères et célèbres kiosques sont une première forme de ce mobilier des villes. Un « mobilier » qui, paradoxalement, est bien fixé dans le sol. Le fer forgé et la fonte sont les premiers matériaux utilisés, tandis que c’est l’univers végétal qui inspire les créations, tant dans les formes que par le choix des couleurs (vert dominant à Paris).

Le mobilier urbain devient une véritable discipline au tournant des années 50

Outil de délimitation et de valorisation de l’espace, mais aussi solution fonctionnelle, le mobilier urbain des villes du XIXe siècle va vite se développer. Les produits proposés sont nombreux, et l’accumulation, la juxtaposition, est inévitable. Trop de mobilier urbain ? Il devient alors nécessaire, dès 1960, de proposer des règles. Apparaissent les normes et lois dans les communes, le choix de fournisseurs, l’émergence de fabricants spécialisés. Le mobilier urbain devient une discipline avec ses créateurs dédiés.

Aujourd’hui, le mobilier urbain est au cœur de la quête de durabilité des villes qui souhaitent proposer aux concitoyens des espaces harmonisés, des lieux de vie pratiques, comme avec ces abribus nouvelle génération.  Résistant, plus économique (et écologique) le mobilier urbain est devenu un messager de la ville. Son choix intervient après concertation avec des professionnels de l’aménagement et se fait selon une vision globale dont le mot d’ordre est l’intégration. La cohérence est nécessaire pour éviter la surabondance, mais un brin de folie et d’extravagance n’est pas déconseillé.

Comments

Aucun commentaire.

Déposer un commentaire

Vous devez être connecté pour déposer un commentaire.

© Copyright . Tous droits réservés.