investissement immobilier d'entrepriseL’immobilier d’entreprise en France présente une situation contrastée. Selon une étude du cabinet Cushman & Wakefield, 2,6 milliards d’euros ont été investis en France au 1er trimestre 2013. Ce chiffre est en forte hausse : +44 % par rapport à la même période en 2012, mais inférieur à la moyenne des 10 dernières années (3,4 milliards d’euros). Une réalité du marché : des vendeurs cherchent à réduire leur endettement vendent leurs immobiliers qui se transforment en superbes opportunités pour des investisseurs français… et aussi des investisseurs étrangers !

La demande en recul, mais les investissements en hausse

Bien que les transports en région se développent, et que de nombreuses métropoles incitent les grandes entreprises à venir profiter des avantages de la province, l’essentiel de l’activité économique se situe à Paris et en Ile de France. Par conséquent, les volumes investis au 1er trimestre 2013 dans cette région représentent 1,9 milliard d’euros, soit 74% du total en France.

Les volumes sont faibles, principalement pour deux raisons : l’explosion du chômage, qui ne cesse d’évoluer de manière négative et atteint un chiffre record à comparer à 1997, ainsi que la croissance quasi nulle de l’économie. Ces deux facteurs favorisent l’inertie des utilisateurs et la demande recule de 17% sur une année. Pourtant, le marché de l’immobilier d’entreprise est contrasté, et c’est dans le marché de l’investissement que l’on peut trouver des points de satisfaction. « Le marché de l’investissement présente un autre visage, puisqu’avec 2,6 milliards d’euros engagés dans l’Hexagone, l’activité affiche une hausse de 44 % par rapport à la même période en 2012 »  explique Olivier Gérard, Président de Cushman & Wakefield France.

Pour en savoir plus sur les avantages de l’ investissement dans l’immobilier d’entreprise, rendez-vous sur linvestisseur.fr.

Les investisseurs étrangers de plus en plus nombreux

Si les investisseurs Français représentent la grande majorité des volumes investis (68%), on note une percée des investisseurs étrangers. Les compagnies d’assurances (CNP), les OPCI/SCPI (Amundi, Primonial Reim) et les foncières (Gecina) sont les principaux investisseurs français. Du coté étranger on peut citer Blackstone (qui a acheté le siège de Crédit Agricole CIB à La Défense) ou encore Sofaz (achat du 8 place Vendôme) et Pramerica (118 avenue des Champs-Elysées). Le marché français de l’immobilier d’entreprise est attractif. Les coûts immobiliers toujours plus élevés, et la situation d’endettement de certaines entreprises poussent sur le marché des biens de première qualité, qui n’échappent pas aux investisseurs.

Avec des perspectives de récession, et des incertitudes liées à l’évolution fiscale en France, le climat de confiance n’est pas au beau fixe, et il est difficile de savoir si cette tendance se prolongera pour le reste de l’année 2013 et au delà.

Comments

Aucun commentaire.

Déposer un commentaire

Vous devez être connecté pour déposer un commentaire.

© Copyright . Tous droits réservés.