économie pacte solidarité et responsabilitéJean-Marc Ayrault parti, le nouveau premier ministre Manuel Valls entre en piste pour tenter de rétablir léquilibre budgétaire. Il va devoir jongler avec les balles des entreprises, des ménages et de la croissance et s’appliquer à les manier comme il faut pour parvenir à un résultat probant.

L’idée maîtresse du pacte de responsabilité et de solidarité du gouvernement Hollande : remettre du beurre dans les épinards français.

Objectif 2017 : 50 milliards d’économie !

Le gouvernement a prévu des coupes budgétaires et compte notamment sur ses agences pour économiser 19 milliards d’euros. Manuel Valls a indiqué lors de son discours du 08 avril 2014 devant l’Assemblée Nationale que la sécurité sociale et les collectivités locales devraient réaliser des économies de 10 milliards chacune, portant l’enveloppe totale d’effort budgétaire à 39 milliards d’euros. Monsieur Valls n’a pas précisé sur quel levier il appuiera pour trouver les 11 milliards restants…

Du côté des entreprises…

Le pacte de solidarité et de responsabilité tient en cinq mots : « payer moins pour embaucher plus ». Il est prévu qu’à partir de janvier 2015, les sociétés ne paieront pas de charge patronale pour les salariés au SMIC et des allègements seront mis en place pour les employés touchant au maximum trois fois le SMIC.

D’Ici 2020, l’impôt sur les sociétés passera de 33% à 28%, avec cette idée en tête : améliorer la compétitivité de la France et relancer la création de l’emploi.

Monsieur Valls a aussi annoncé la fin de la contribution sociale de solidarité des sociétés (C3S) d’ici à 2017, soit une part de gâteau de 300 000 entreprises et 6 milliards de plus qui s’envolent des poches de l’État pour revenir dans celles des sociétés. Champagne pour fêter cela et aller avec le gâteau ?

Coût total de l’opération : – 30 milliards d’euros pour l’État.

Du côté des ménages…

« 500 euros par an de salaire net supplémentaire » : c’est la promesse faite aux salariés avec les revenus les plus modestes. Pour y parvenir, au 1er janvier 2015, les cotisations salariales pour les employés touchant le SMIC seront amoindries.

Terminée la corde raide pour les salaires les plus modestes ? A suivre.

Comments

Aucun commentaire.

Déposer un commentaire

Vous devez être connecté pour déposer un commentaire.

© Copyright . Tous droits réservés.